Les entreprises manufacturières du Québec sont moins automatisées que celles de l’Ontario et de l’ensemble du Canada. C’est ce que montre un ratio produit par Statistique Canada pour le Journal Les Affaires (édition du 13 juin 2015). Ce ratio illustre le capital investi par rapport aux heures travaillées. C’est-à-dire la valeur (en dollar de 2007) de la machinerie et de l’équipement mise à la disposition d’un employé pour heure de travail. Plus ce chiffre est élevé, plus on peut conclure qu’une entreprise est automatisée. L’analyse a été réalisée pour la période de 1997 à 2013.

Source : Les Affaires, édition du 13 juin 2015

Source : Les Affaires, édition du 13 juin 2015

Voici quelques faits marquants

Secteur de la fabrication en 2013

  • Québec : 13 900 $/h
  • Ontario : 14 700$/h
  • Canada : 15 500$/h

L’écart entre l’Ontario et le Québec  semble diminuer. Cependant, l’automatisation décline à moyen terme. De 1997 à 2013, le ratio a reculé de 3,7%  en Ontario, tandis qu’il a progressé de 1% au Québec.

Pour cette même période, dans l’ensemble du Canada, on note une progression de 2%, soit deux fois plus qu’au Québec.

Tous secteurs confondus en 2013

  • Québec : 8 300 $/h
  • Ontario : 9 100 $/h
  • Canada : 10 800 $/h

Le ratio est en déclin dans l’ensemble du pays depuis la crise financière de 2008-2009. Un enjeu préoccupant dans un contexte où le Canada signe de plus en plus d’accords de libre-échange avec d’autres marchés. Pourtant, l’automatisation procure de nombreux avantages, et peut même sauver des entreprises de la fermeture. Comme en témoigne le président et le chef de l’exploitation de Premier Tech, Jean Bélanger : « Nous voulions assurer notre compétitivité, augmenter la sécurité et la santé au travail, et pouvoir payer des salaires au-dessus de la moyenne grâce aux gains de productivité. »

Source :

Logo CPA couleurVous souhaitez en savoir plus et vous automatisez? 

Contactez dès maintenant le Centre de production automatisée (CPA) du Cégep de Jonquière pour entreprendre une démarche.