Votre entreprise cherche à décrocher des contrats auprès de grands donneurs d’ordres? Il y a fort à parier que le développement durable pourrait s’avérer un levier plus qu’intéressant pour vous distinguer de la concurrence.

levier_libre_de_droits
Une étude récente réalisée auprès de 61 grandes entreprises privées et acheteurs du secteur public avec un revenu d’au moins 100 millions $ révèle que les deux tiers d’entre eux intègrent dorénavant des critères d’approvisionnement responsable à leurs pratiques d’achat. Ils favorisent ainsi des fournisseurs engagés en développement durable ou recherchent des produits reconnus ou certifiés pour leurs conditions de production exemplaires au point de vue environnemental et social.

« Les critères traditionnels de coût, de qualité, de provenance et de disponibilité font bien sûr encore partie des éléments analysés dans les appels d’offres. Mais l’intégration de critères de développement durable par les grands acheteurs est devenue une partie non-négligeable d’un nombre croissant d’achats », souligne Nicolas Gagnon, directeur du Centre québécois de développement durable.

« Ici et ailleurs, les grands donneurs d’ordres prennent le virage : McDonald’s, Walmart, Niobec, Gaz Métro, la Banque TD, Cascades, Hydro-Québec, le Groupe d’approvisionnement en commun de l’Est du Québec et j’en passe. Les PME qui s’adaptent à leurs nouvelles attentes vont assurément partir avec une longueur d’avance. C’est une tendance lourde à l’échelle internationale, qui est en voie de redéfinir complètement les relations d’affaires entre fournisseurs et grands acheteurs de nombreux secteurs, tels que ceux de l’agroalimentaire, de la forêt, de l’aluminium, du tourisme et de la construction », poursuit-il.

Obtenir des contrats, s’ouvrir à de nouveaux marchés, oui, mais les bénéfices d’une stratégie de développement durable en entreprise ne s’arrêtent pas là. « En procédant à un diagnostic sérieux, on se penche sur de nombreux aspects qui permettent de devenir un meilleur citoyen corporatif, tout en favorisant une plus grande productivité. On augmente l’attraction de l’entreprise auprès de la clientèle et on peut faire des gains notables en matière de visibilité et d’image corporative », illustre Nicolas Gagnon.

C’est pour favoriser ce passage vers une plus grande compétitivité des entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean grâce au développement durable que plus d’une trentaine de partenaires économiques du milieu ont uni leurs forces, dans une mobilisation sans précédent, pour mettre sur pied le projet PME DURABLE 02. Celui-ci vient en appui aux PME pour les aider à franchir le cap et à se distinguer par l’intégration du développement durable. Parmi les services que propose PME DURABLE 02, les gestionnaires d’entreprises peuvent notamment s’inscrire à une cohorte de formation-coaching, laquelle inclut une banque de 25 heures pour les accompagner dans le diagnostic et l’élaboration d’une politique de développement durable. Intéressé? Même si le projet ne sera lancé officiellement qu’en novembre, on peut d’ores et déjà s’enquérir des détails de cette formation-coaching, offerte à coût minime, en contactant le Centre québécois de développement durable.

Auteur : Frédéric Tremblay, agent de communication et de développement

Source : Site internet de PME DURABLE 02

Article paru dans l’édition d’octobre 2015 du magazine Chambre avec vue, publié par la Chambre de commerce et d’industrie de Lac-Saint-Jean-Est