L’augmentation de la rareté des ressources, les bouleversements démographiques, l’évolution technologique rapide et la mondialisation qui s’accélère créent l’environnement économique le plus complexe depuis la révolution industrielle. Dans ce contexte, l’Occident doit construire un nouveau moteur d’innovation pour lui permette d’innover plus vite, mieux et moins cher. Nous vous proposons de passer en revue deux approches, l’innovation jugaad et le Lean startup qui permettent de créer de la valeur à moindre coût.

L’innovation jugaad : trouvez le Mac Gyver en vous!

innovation-jugaadDe l’Afrique au Brésil en passant par l’Inde et la Chine, des milliers d’entrepreneurs pratiquent une approche d’innovation frugale dite jugaad un mot en Hindi qui veut dire « débrouillardise » ou « Système D ». Un jugaad est une solution ingénieuse, conçue avec les moyens du bord, simple, efficace sans pour autant être élégante.  « L’esprit jugaad, c’est quelque chose d’universel. On l’a tous en nous mais au fur et à mesure de l’industrialisation, on a mis couche sur couche de structures et de processus », explique Navi Radjou, consultant spécialisé dans l’innovation et le leadership et co-auteur des livres L’innovation frugale, comment faire mieux avec moins et de L’innovation jugaad, redevenons ingénieux!

Le Lean startup ou comment accélérer la mise en marché de vos innovations

leanstartup-scaled1000L’autre approche, celle du Lean startup, est spécifique au démarrage d’une activité économique et au lancement d’un nouveau produit. Elle tend à réduire les cycles de commercialisation des produits, à mesurer régulièrement les progrès réalisés, et à obtenir des retours de la part des utilisateurs. C’est le principe d’agilité qui prévaut, celui du « produit minimalement viable » que l’on réussira à vendre dans le cycle le plus court et idéalement le moins coûteux possible. Dans cette optique les entreprises, particulièrement celles en démarrage, cherchent à concevoir des produits et services qui rencontrent au mieux la demande de leurs consommateurs, avec un investissement initial minimal.

Par ailleurs, les prévisions de ventes et les lourds plans d’affaires sont un gaspillage selon la pensée Lean. On privilégie plutôt la conception d’un modèle d’affaires. C’est en tentant de vendre votre idée que vous découvrirez rapidement s’il y a des opportunités d’affaires.

Le Lean startup utilise plusieurs boucles de rétroaction afin de :

  • Produire un prototype minimalement viable;
  • Mesurer la réaction du marché en commercialisant aussitôt que possible ce premier prototype;
  • Apprendre des résultats obtenus afin d’améliorer vos idées puis retourner à l’étape 1 pour produire et tester une version 2 de votre produit, service ou entreprise.

Le concept a été initié en 2008 par Eric Ries sur la base de la pensée Lean dans des entreprises high-tech de la Silicon Valley. Depuis, il a connu un grand succès à travers le monde, notamment grâce à son livre, The Lean Startup : How Today’s Entrepreneurs Use Continuous Innovation to Create Radically Successful Businesses. Par extension, le concept peut aujourd’hui s’appliquer à tout individu, équipe ou entreprise qui introduit un nouveau produit sur le marché.

Sources